circle-loader
2 / 629/

Canicule, soleil, peu de vent et trafic routier encore fort : les conditions d’un nouveau pic de pollution à l’ozone semblent être réunies. Si les tendances se confirment, Lyon pourrait ne pas échapper à la mise en place de la circulation différenciée. Dans cet article Lyko vous explique précisément en quoi consiste ce dispositif et quelles en sont les exceptions.

La circulation différenciée qu’est-ce que c’est ?

La circulation différenciée est un dispositif dont l’objectif est de limiter le nombre de voitures polluantes en circulation, lors des pics de pollution les plus forts. C’est à dire que, seuls les voitures, camionnettes ou deux-roues équipés de certaines vignettes Crit’Air ont le droit de circuler dans une zone définie.

Ce dispositif sera surement utilisé de nouveau dès le lundi 22 juillet (jusqu’à 40 degrés prévus la semaine prochaine). Il avait notamment été mis en place les 29 et 30 juin dernier dans l’agglomération lyonnaise. En effet seuls les véhicules équipés de vignettes Crit’Air « zéro émissions », catégorie 1, et 2 avaient le droit de circuler. A Paris, Lyon et Villeurbanne; cette application de la circulation différenciée en juin 2019 a été la première à interdire la circulation des véhicules de la catégorie Crit’Air 3. La préfecture du Rhône avait néanmoins indiqué que certains axes n’étaient pas concernés par ce dispositif.

Sanctions et amendes

En circulant à bord d’un véhicule non pourvu de la bonne vignette; vous êtes passibles d’un contrôle et d’une amende revenant à une contravention de 2e classe soit 22 € réglée immédiatement ou 35 € après trois jours. De plus il vous sera demandé de stationner votre véhicule ou de rentrer chez vous ; sous peine d’immobilisation du véhicule (avec possible mise en fourrière). A noter que l’amende est désormais une contravention de 3e classe : 68 € pour un véhicule léger, 135 € pour un poids-lourd.

Circulation différenciée : quelles sont les exceptions ?

Certains véhicules conservent le droit de circuler pendant toute la période de circulation différenciée et ne sont donc pas concernés par le dispositif, ce sont :

  • Les véhicules propres sont exemptés (par propre on entend électrique, hybride ou fonctionnant au gaz).
  • Les véhicules transportant au moins trois personnes afin de favoriser le covoiturage, même si leur vignette Crit’Air est supérieure à 3.
  • Les véhicule de santé, de secours et des forces de l’ordre
  • Les véhicules de transport en commun, taxi, VTC et voitures d’auto-école.
  • Les véhicules de chantier, dépannage, déménagement ainsi que certains véhicules de professionnels : commerciaux et journalistes par exemple ou encore les véhicules immatriculés à l’étranger.

Quelles sont les alternatives ?

Lors de la dernière mise en place de ce dispositif, un ticket à 3 € était proposé par TCL pour voyager en illimité durant une journée sur le réseau de transports en commun lyonnais. Il était également possible d’utiliser un Vélo’v gratuitement grâce à des tickets « 30 minutes offertes »; (utilisable plusieurs fois) et disponibles sur les bornes. La métropole de Lyon propose également une plateforme de mise en relation pour le covoiturage.

N’hésitez pas à consulter nos précédents articles.

2 Visitor Comments

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *