circle-loader
1
1/ 208/

Le montant de l’acquisition conclue le 1er juillet dernier et annoncée ce 10 juillet n’a pas été communiqué. Après avoir cédé ses cars Ouibus à Blablacar et s’être séparé de la plateforme de VTC LeCab. Le rachat d’iDVROOM filiale de la SNCF par Klaxit confirme le choix de l’entreprise publique de tourner la page concernant les services de nouvelles mobilités. La startup devient donc le leader européen du covoiturage courte distance.

Contrairement au process de rachat de Ouibus par BlaBlaCar, la SNCF ne rentre pas au capital de la jeune pousse spécialisée dans le covoiturage domicile-travail et qui affiche 265 entreprises clientes avec l’intégration de la startup de covoiturage courte distance d’iDVROOM. Parmi lesquelles, TF1, BNP Paribas, Carrefour, Sanofi, Decathlon ou Disneyland Paris. « Objectif : conquérir 500 nouvelles entreprises clientes et convertir 10% des 16 millions d’automobilistes qui vont travailler en voiture », espère Julien Honnart co-fondateur et président de Klaxit.

« Une pépite qui n’a jamais pu éclore »

C’était les mots de Julien Honnart. Klaxit, qui revendique 215 000 inscrits et récupère au passage les 915 000 inscrits d’iDVROOM, passe la barre du million d’inscrits sur sa plate-forme. Contre 500 000 pour BlaBlaLines (marque de BlaBlaCar) et 200 000 pour Karos, les deux autres concurrents de Klaxit sur le marché du covoiturage courte distance. Ainsi les 13 collaborateurs d’iDVROOM seront désormais employés par Klaxit, qui s’offre la base d’utilisateurs la plus importante sur le segment du covoiturage domicile-travail.

« Devenir le leader du covoiturage courte-distance en Europe »

Face au leader mondial la jeune pousse espère devenir le leader du covoiturage courte-distance en Europe. Déjà présente en France et en Suisse, Klaxit s’apprête à opérer au Luxembourg sur la problématique des trajets transfrontaliers, grâce au contrat d’iDVROOM avec le Grand-Duché du Luxembourg. De plus un centre dédié à la Mobility-as-a-Service (MaaS) à Angers devrait voir le jour. « La mobilité quotidienne n’est pas un marché unique, elle passe par les territoires et les entreprises. Face à des acteurs globaux qui ne pourront pas s’adapter aux spécificités de chaque ville, Klaxit est aujourd’hui le mieux placé pour réussir le pari du covoiturage courte distance en France et en Europe », explique Julien Honnart, qui envisage en parallèle une nouvelle levée de fonds très prochainement pour accélérer le développement de son entreprise.

1 Visitor Comment

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *